" Ma vie n’est qu’une succession de transitions qui me portent toujours vers quelque chose d’un peu plus abouti. "

Mes pépites textuelles
Mes pépites textuelles
Ce matin, je repensais à ces fois où j’avais tout plaqué: ma relation sentimentale, ma vie amicale, mon logement, une région, une partie de mon job.
 
J’ai bientôt 41 ans et j’aime ma vie. Je n’en changerai pas une miette.
 
Ce matin, je repensais à ce désarroi et ce vide qui ont accompagné chacune de mes décisions . Cette sensation de « tout perdre » ou de « n’avoir plus rien » .
À cette peur qui paralyse ton ventre et noircit grave le tableau 😅
 
C’est dure de changer de vie, de se relever, de poursuivre « sans » mais surtout « sans savoir » ce qui s’en vient.
 
Puis j’ai également repensé à cette petite lumière à l’intérieur de moi. Ma grand-mère l’appelait « la petite espérance ». Tel un feu ardent, elle s’est mise a briller à chacune de ces fois. Puis ce sentiment de liberté qui s’en est en suivi et cette sensation que tout, absolument tout était permis dès à présent. À ce vertige qui tire sa révérence à l’excitation, la force, l’amour : les nouvelle rencontres, les nouvelles relations…la nouvelle moi. À chaque fois. Aux cadeaux reçus…Punaise, y’en a tellement eu !!!!
Ces grands « rien » ont toujours créé des grands « plein » chez moi.
 
En 2016, je quittais tout pour recommencer une nouvelle vie. Je n’avais « rien » et cela a été la meilleure aide qui soit pour moi car « quand on n’a plus rien à perdre, on peut enfin tout oser ! ».
Ce mantra (oui oui c’était mon mantra) a guidé mon audace jusqu’à vous et m’a permis de rencontrer des milliers de personnes incroyables.
La matière, les possessions, les relations nous retiennent de manière considérable dans notre capacité à oser certaines choses.
Je suis persuadée au contraire, que cette sensation de « rien » nous aide à courir plus vite et plus léger. Tout simplement parce que tu n’as « rien à perdre ».
 
Depuis, j’ai changé de vie encore 2 fois et je me suis allégée à chacune de ces fois, le temps de la transition, pour que ma course soit plus grande et me permette d’aller encore plus loin.
 
Et j’ai toujours expérimenté cela comme quelque chose de puissant et une aide tellement précieuse !!!!!
Si vous êtes en transition, que vous avez peur de « perdre » ou que vous côtoyez déjà ce « rien », n’oubliez pas que derrière l’illusion se planque l’audace d’une découverte de soi qui vous offrira bien plus que ce que vous ne connaissez déjà.
 
« C’est quand on n’a plus rien à perdre, que l’on peut enfin tout oser ! »
 
Je vous love 🩷
 

Marinette

Mes pépites textuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter Marina Bougaïeff

Gardez la pêche avec ma newsletter décapsulante !

Si vous cherchez des goods vibes entre pépites, ça se passe sur ce groupe :