MES PÉPITES TEXTUELLES

Mes pépites textuelles : la sensation de tourner en rond

" La sensation de tourner en rond en spiritualité. L'expérience comme seule clé de transformation "

Mes pépites textuelles
Mes pépites textuelles

La connaissance n’a pas d’odeur, la connaissance n’a pas de couleur. Elle ouvre simplement des portes. Seule l’expérience met des paillettes dans ma vie.  

Ouvrir des champs de conscience par le biais de livres, de vidéos ou autres outils bien-être, est merveilleux. C’est une bouffée d’air pour l’âme enfermée dans sa prison dorée, celle du mental. L’air ne fait cependant pas voguer le voilier tout seul. L’air émoustille mais ne fait pas réellement danser l’âme.

Il vous arrive peut-être de sentir que vous tournez en rond, que les choses dites ici ou ailleurs, ne sont qu’une énième répétition d’une connaissance que vous avez déjà. Il vous arrive surement de trouver ça chiant car c’est bon hein?!…La gratitude, l’accueil des émotions, le détachement ou encore agir avec sens dans son quotidien, on connait, on sait que c’est bon. On a compris !

Pour autant, est-ce vraiment mis en application ?

Je peux regarder pendant des années la vidéo d’une personne qui m’apprend à faire du vélo. Je peux étudier chaque mouvement et en comprendre l’intérêt, de toute évidence. Je peux même me créer le mensonge intérieur que moi aussi je sais faire du vélo. Parce qu’à force de regarder, mon cerveau en sera persuadé.

Est-ce que pour autant, le jour où je monte sur un vélo, je saurai parcourir les routes, les montagnes et les terrains accidentés ? Absolument pas. Non vraiment, soyez raisonnable, ça ne sera pas le
cas ! 

La routine des apprentissages spirituels n’existe que lorsque la mise en application fait défaut. Il n’y a pas de roue de souris quand on passe à l’action, puisqu’on se découvre et crée un monde que l’on ne connaissait pas jusque là. Le pédalage me fait forcément avancer. 

Beaucoup souhaitent le changement dans leur vie, mais au fond, n’engagent pas réellement l’énergie du deuxième step, celui qui demande de changer nous-même lorsque le livre est fermé, lorsque la vidéo
est terminée.

Savoir ne suffit pas.

Prenez l’exemple de la graine de tomate.

Savoir que planter une graine de tomate permet d’obtenir de jolies tomates est bien. Mais cela ne suffit pas pour avoir une belle récolte. Je vais devoir arroser cette graine tous les jours si je veux un résultat. Cela va me demander un effort. Cela va me demander de mettre en place de nouvelles habitudes peut-être. Cela sera pénible parfois car je me sentirai également prise par d’autres considérations.

INCARNER sa spiritualité est la plus grosse part du job pour créer et vivre une vie pailletée. C’est également ce qui prend le plus de temps. Cela dérange bien souvent notre mental qui lui, manque de patience et préfère croire qu’il a tout pigé rapidement. Inch’Allah.

Puis-je me targuer d’avoir réellement acquis la conscience de moi et tous mes états ? non. Puis-je scander avec fierté que j’excelle dans l’acceptation de mes facettes ou que je fais toujours les choses sans attentes ? Pas vraiment. Puis-je me vanter d’observer chaque jour la vie sous son plus bel habit ? Perdu. J’ai pourtant bien compris tout ça mais l’intégration elle, va me demander de m’y coller en conscience quotidiennement.
Je vais devoir m’observer, me coacher, créer de nouveaux circuits de pensées. Cela prend du temps. Surement une vie.

Quand on change notre structure par la mise en application, notre vie change. Si notre vie ne change pas, c’est que la mise en application n’est pas faite. Pas de mystère.

Lorsque j’ai la sensation de tourner en rond, je regarde ce que je ne mets pas en application. J’observe le champ de blé que j’ai laissé de côté et je vais labourer. J’ouvre ainsi une nouvelle perspective.

Alors, the question is…Quel champ pouvez-vous labourer actuellement ? Celui qui concrètement vous apportera le plus de sens ?

 – Se parler avec douceur

– Mettre en avant le positif de sa journée en chaque instant

– Prendre les choses avec légèreté

– Exprimer sa vérité

– Cesser de regarder ce que font les autres et se concentrer sur soi

– Remercier pour les bons moments que l’on traverse (gratitude)

– Prendre réellement du temps pour soi

– Se détacher de l’attente des autres en s’apportant ce dont on a besoin

– Ne pas se laisser aller au jugement et à la critique

(liste non exhaustive)

Le changement est un choix. Choisissez et ne vous laissez pas le choix d’incarner cette décision dans les prochains jours, les prochaines semaines. Ne pensez pas, faites.

Big Bisous, 

Marinette

Bulles page accueil marina
Mes pépites textuelles
Marina Bougaïeff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter Marina Bougaïeff

Gardez la pêche avec ma newsletter décapsulante !

Si vous cherchez des goods vibes entre pépites, ça se passe sur ce groupe :