MES PÉPITES TEXTUELLES

Mes pépites textuelles : " Est-ce que toutes nos sphères peuvent réellement être équilibrées comme on l'entend ? " ​

" Est-ce que toutes nos sphères peuvent réellement être équilibrées comme on l'entend ? "

Mes pépites textuelles
Mes pépites textuelles

Mon esprit s’est évadé sur cette notion d’équilibre.

Je suis une perfectionniste de la vie (qui se soigne ). Mon côté idéaliste me pousse à voir les choses en grand.

C’est super bénéfique car du coup, je ne me contente ni professionnellement, ni personnellement. Déstabilisant également car fût un temps, je pouvais facilement sombrer dans l’insatisfaction. Puis avec le temps, j’ai appris à jongler entre la satisfaction de ce qui est présent dans ma vie et le fait d’ouvrir une porte toujours plus grande. Et je me drive, car soyons honnête, rien n’est jamais acquis.

Toutefois, je me pose une question. Car si le développement personnel m’a aidé à avancer sur le chemin de l’épanouissement sur tous les plans, force est de constater qu’il est également venu activer mon côté « tout doit être équilibré et parfait pour que ma vie touche son apogée, sinon y’a quelque chose à bosser. Encore ». L’étalage des « vies parfaites » sur les réseaux n’a guère aidé. Je suis pour un retour à la normale. Pour amener une nouvelle façon de voir les choses.

Il y a deux semaines, j’étais posée avec Maxime à l’apéro (dans la cour des miracles ).

Je lui disais ô combien mon break professionnel de cet été m’avait fait du bien. Me consacrer à ma vie personnelle était une priorité lorsque ce break s’est imposé. Notre projet d’enfant, les examens passés, l’aménagement de notre lieu de vie, les amis qui n’ont pas arrêté de débouler.

Le besoin de couper l’était également pour pouvoir me recentrer.

Toutefois, les fameuses idées inspirantes pour la suite de mon aventure pro avaient du mal à traverser mon flou intérieur. C’était pas encore très clair, genre « je sais que des choses s’en viennent, mais je ne sais pas encore quoi ni comment. Bon, ça va faire deux mois, il serait temps que ça se décante quand même ».

Tout en lui parlant, je me suis rendue compte que j’avais toujours eu du mal à être dans l’apothéose simultanée de toutes mes sphères. Soit tout semble équilibré mais l’eau est tiède de partout, soit je bouillonne sur une sphère et cela accapare toute mon énergie. Comme une balance avec plusieurs plateaux qui danseraient plus qu’ils ne stagneraient. Et moi, je suis le feu donc j’aime quand ça bouillonne !

En poursuivant mon explication, j’ai eu une image, celle d’un tuyau d’arrosage que j’orienterais pour arroser une plante. Si je l’arrose à fond, il est tout à fait normal qu’il n’y ait plus d’eau pour les autres plantes.

C‘est mon fonctionnement, je suis incapable d’être en extase permanente sur tous les plans. Cela me demanderait plus d’énergie que je ne peux en donner. Mais en fait, est-ce qu’un être humain normal avec 2 jambes et 2 bras est capable de tout mener de front sur tapis de paillettes ? Ah bah pas moi les amis ! Et accepter cela a clairement détendu mon string intérieur !

Et vous savez quoi ? …. à bien y réfléchir, cela me semble parfaitement normal ! Quand je suis à donf dans ma créativité et dans l’élaboration de mes partages pro, je suis galvanisée, comme possédée. J’ai les yeux qui me sortent de la tête et j’ai 1000 idées par jour. Toute l’énergie s’oriente dans cette direction et il en reste peu pour les autres chemins. Cela ne veut pas dire que je les délaisse, mais juste que j’y mets moins de jus.

Est-ce qu’il y a vraiment des nanas par exemple, qui gèrent un business de dingue, qui rentrent le soir en déconnectant complet du taf pour aider sereinement les enfants à faire leur devoir et jouer avec eux (tout en ayant énormément de plaisir à la faire) pour se transformer ensuite en bombe sexy pour son couple avant de se faire prendre sauvagement sur la table ?

Ohlala, si une pépite se reconnait dans cette description, qu’elle lève la main please et nous donne une nouvelle vision « pas moins que le meilleur  » !!!!!

 Ces derniers mois, j’ai mis mon tuyau dans la direction de ma love story. Alors forcément, les idées créatrices et inspirantes dans mon job… Bah, elles ne sont pas forcément venues. Ces idées viennent quand j’investis pleinement ma sphère pro, avec le cœur prêt et grand ouvert ! Of course !

Pour la petite histoire, à la suite de cette discussion avec Maxime, j’ai décidé de remettre ma pleine attention sur mes projets pro, car je sentais que le timing était venu, qu’il fallait switcher un coup afin de garder cet équilibre si propre à moi et paf….Les idées ont déboulées hyper rapidement. Elles étaient juste derrière le portillon.

Je vous partage cette réflexion car je ne crois pas (et c’est donc une croyance, mais qui me fait du bien au final 😉) au fait qu’il soit possible d’être au summum de nos sphères amoureuses, pro, familiales, sociales…etc, en même temps.

Je pense que tout ceci est une danse en conscience, au cours de laquelle nous devons observer dans quelle direction nous mettons prioritairement notre énergie. Et apprendre à sauter d’une sphère à l’autre en fonction de nos besoins du moment.

Je crois que l’équilibre se trouve lorsque nous apprenons à danser avec le déséquilibre permanent. Lorsque nous acceptons cela et ne cherchons plus à modifier ce mouvement.

Si à l’heure actuelle vous vous sentez frustrés dans un domaine de votre vie : Observez. Regardez sincèrement l’investissement que vous y mettez. Je ne parle pas de toutes ces actions que vous pouvez poser en courant les bras en l’air, mais plus de l’intention de cœur et d’esprit que vous y mettez. Comme un choix d’orientation, de votre tuyau d’arrosage.

Bon lundi à tous ! 

Marinette

Bulles page accueil marina
Mes pépites textuelles
Marina Bougaïeff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter Marina Bougaïeff

Gardez la pêche avec ma newsletter décapsulante !

Si vous cherchez des goods vibes entre pépites, ça se passe sur ce groupe :